Le Musée Dobrée fermé pour combien de temps?

Je suis très triste, car l’annonce de l’annulation du permis de construire pour l’extension et la rénovation du musée Dobrée, met en danger une pierre angulaire du patrimoine culturel nantais.

En tant que Conseiller Municipal, je constate, que la Ville,  une fois de plus,  a accordé un permis de construire non conforme aux règles du Plan Local d’Urbanisme et du Code de l’urbanisme.
On peut se demander d’ailleurs, si ces infractions n’avaient pas pour objectif de plomber le projet de réhabilitation du musée et d’en retarder la réouverture. Car tout le monde sait bien que le Tribunal Administratif ne rend pas ses décisions à la légère.

Il est vrai qu’à Nantes, ce n’est pas la première fois que la Ville est condamnée, pour avoir transgressé les règles de l’urbanisme au détriment du patrimoine architectural.

Ceci étant, il faut bien reconnaître que le dossier de réhabilitation du musée Dobrée n’a pas été mené avec célérité, cela fait déjà plus de dix ans qu’il est en cours d’élaboration.
Le premier projet, qui prévoyait la construction dans le parc d’un bâtiment qui venait masquer le palais Dobrée, n’était pas acceptable.
On nous avait caché, jusqu’à maintenant que le projet de Dominique Perrault prévoyait une surélévation du miroir d’eau jusqu’au faîtage de l’arcade de la porte du manoir Jean V. Tout cela ne semble pas très sérieux.
Il aurait été plus judicieux de consulter, non seulement les riverains, mais aussi les différentes entités culturelles qui œuvrent au sein même du musée, le bon sens l’aurait peut-être emporté. Cela aurait permis d’éviter ce nouveau retard qui pourrait être fatal pour le devenir du musée Dobrée, mais aussi porter atteinte au rayonnement touristique de Nantes.

Les nantais sont attachés au musée Dobrée, ils ne comprendraient pas qu’une solution, ne soit pas trouvée rapidement pour leur rendre leur musée et ses collections.