DOSSIER MUSEE D’ARTS DE NANTES

Ce dossier nous apporte plusieurs informations très importantes, :
- La réouverture se fera en deux temps, 2016 pour la partie neuve, 2018 pour la Palais des Arts.
- Le coût de l’opération, qui s’élèvera à 82,1 millions d’euros.
- On apprend aussi que la Ville va recourir à un appel d’offres pour la passation d’un marché de travaux unique.

Lorsque l’on se souvient que lors du lancement de cette opération, l’ouverture de l’extension était prévue pour le début de l’année prochaine, on mesure l’ampleur des erreurs d’appréciation commises dès l’origine.
Le choix politique de cacher aux élus et aux contribuables la deuxième phase du projet de réhabilitation illustre la légèreté avec laquelle ce dossier capital pour Nantes à été traité. On pourrait même dire instrumentalisé.
On découvre aujourd’hui qu’il est beaucoup plus intelligent de lancer un appel d’offres européen pour la passation d’un marché unique, pour la direction de ces travaux.
Si c’était la bonne solution pour éviter les mauvaises surprises, pourquoi ne pas nous en avoir parlé précédemment !
Vous semblez découvrir seulement maintenant la complexité de cette opération, là encore l’approche politique semble avoir contribué à vous aveugler.
Il était évident qu’un projet de cette ampleur était porteur de mille complications.

En commission on nous a assuré que cet appel d’offre nous garantirait que le coût de l’opération ne dépasserait pas 82,1 millions d’euros.
Je me demande, à ce propos, si le coût d’acquisition du 104 rue Gambetta (1 682 000 euros), est inclus dans ce montant.
En commission finances, on nous a précisé qu’il n’était pas certain que ces locaux servent à y installer l’administration du Musée, or vous nous aviez pourtant déclaré  lors d’un précèdent Conseil, que celle ci serait située rue Gambetta.
La même information a été communiquée à la Société des amis du Musée des Beaux Arts, qui indique dans sa Lettre aux Amis du 3 è trimestre : “Les bureaux de la conservation seront positionnés en 2015 au rez-de-chaussé du nouvel immeuble de la rue Gambetta”
Si ce n’est pas au 104, où est-ce ?
Et quoiqu’il en soit, les travaux d’aménagement des locaux administratifs sont-ils eux aussi inclus dans ces 82,1 millions ?
Je ne comprend pas pourquoi cet aspect du dossier n’est pas déjà finalisé.
En tous les cas vous offrez ainsi à vos détracteur une nouvelle raison de s’élever contre ce projet si crucial pour Nantes. Pourquoi créer une suspicion supplémentaire sur un dossier si mal engagé par votre faute ?